Alexandra Pépin


Alexandra travaille pour le CALACS depuis 3 ans. Elle se charge des communications en plus de faire des suivis et des animations.

« Je crois que de travailler avec l’être humain est, à la base, très épanouissant. Travailler avec des femmes victimes d’agressions sexuelles tout en les amenant  à reprendre du  pouvoir sur leur vie et a réaliser qu’elles ne sont pas responsable des événements. En réalité, ce qui est le plus épanouissant dans mon métier  est de parcourir tout ce chemin vers l’empowerment.  C’est aussi le faire d’avoir l’impression de faire une réelle différence par les ateliers qu’on donne dans les classes auprès des jeunes. C’est de semer une petite graine dans leur tête qui pourrait avoir un réel impact sur la manière de réagir dans une situation. »

Autres articles