L’Auberge du Cœur La Source-Soleil


En hébergeant les jeunes âgées de 18 à 30 ans sans abri ou en difficulté, L’Auberge du cœur La Source-Soleil offre bien plus qu’un toit : la maison offre un milieu de vie, une expérience de groupe enrichissante ou des liens significatifs se forment. Faisant partie du Regroupement des Auberges du Cœur du Québec de 30 Auberges réparties dans 10 régions administratives, La Source-Soleil vise l’épanouissement et l’affiliation sociale des jeunes qu’elle accueille tout au long de l’année. À l’heure actuelle, ils sont plus de 3 500 par année à résider dans l’une ou l’autre des Auberges du Cœur.

L’intervention au cœur de la maison

Line Thibault fait partie du paysage coloré de la ressource d’hébergement sherbrookoise depuis 19 ans maintenant. Pillier de l’intervention, son visage est familier et significatif  pour des centaines de jeunes ayant passés la porte de la maison d’hébergement. Depuis 2008, Line est responsable du volet posthébergement et aussi responsable de l’intervention à l’interne.

Ces rôles lui permettent une proximité avec l’intervention, mais aussi une réflexion, une analyse globale des pratiques et de l’intervention. Ce qu’elle apprécie le plus dans sa pratique? « L’espace pour créer des liens. Les liens avec les jeunes, le fait qu’ils soient bien dans un milieu de vie sécuritaire, que ce soit un peu leur repère, même après avoir quitté la maison. Comme une grande famille. Le respect véhiculé et aussi le sentiment de confiance établi entre les résidents et les intervenants, mais aussi entre les membres de l’équipe. »

L’Auberge du cœur la Source-Soleil est une maison d’hébergement avec 9 lits et un lit de dépannage, une cuisine et des espaces communs avec la présence d’intervenants 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Un séjour permet de s’initier à la gestion du quotidien, de participer à la vie de groupe et aux tâches, d’obtenir un encadrement adapté et individualisé. L’approche et les pratiques misent sur le respect, de prendre les jeunes là où ils sont, comme une personne à part entière peu importe les difficultés ou problématiques rencontrées.

La durée du séjour est variable, selon les besoins du jeune et les démarches amorcées pour une période maximale d’un an.

L’intégration des nouveaux résidents, les rencontres et les accompagnements auprès des anciens résidents et les différentes rencontres d’intervention, la mobilisation du groupe, les encouragements, les situations de crises tintent le quotidien des intervenants qui se doivent d’être polyvalent.

Autres articles